L’eau coule près de Badiya !

L’association LIGUEY est heureuse d’annoncer la bonne nouvelle : après trois années de travail, les habitants de BADIYA ont enfin un accès à l’eau potable à proximité de leur village !

Tout a commencé en 2017. Fort du succès du premier grand projet collectif permettant à la communauté villageoise de KARADIE, situé dans la région du Fouta au nord-est du Sénégal, de remettre son puits en marche (2015), les membres de l’association ont souhaité renouveler ce type d’action. Parmi les différentes demandes recensées, le choix s’est porté sur le projet de faciliter l’accès à l’eau potable des habitants du village de BADIYA, situé à une dizaine de kilomètres de KARADIE.

           

Les habitants de ce village étaient en effet dans une situation complexe et apparemment inextricable. Pour s’approvisionner en eau, ils devaient parcourir 5,6 kms aller/retour, en se rendant quotidiennement à pied ou en charrette à proximité d’un autre village raccordé au réseau d’eau des Agnams. N’étant pas prioritaires, ils pouvaient faire ces longs et épuisants déplacements sans être certains d’avoir encore de l’eau à leur disposition à leur arrivée. Devant attendre la plage horaire suivante d’approvisionnement, ils pouvaient ainsi passer des heures à attendre, perdant un temps précieux pour les autres tâches agricoles du village. Par ailleurs, le prix payé pour cette eau leur était surtaxé du fait de leur non adhésion au réseau d’adduction et d’assainissement local.

Une première solution aurait été de creuser un puits comme à KARADIE. Il faut cependant forer à au moins 70 m de profondeur, ce qui est extrêmement coûteux. Une seconde solution parait plus réaliste : acheminer l’eau au plus près du village par une canalisation enterrée à environ deux mètres de profondeur. Plus facile à réaliser (terrain plat sableux, non habité et facile à creuser), il nécessitait un investissement important mais plus proche des ressources financières mobilisables entre investissement local et solidarité internationale, soient 13 000 euros pour un acheminement au plus près du village de BADIYA.

Après avoir obtenu des garanties des autorités locales, vérifié la faisabilité technique du projet et étudié des alternatives moins coûteuses, LIGUEY s’est tournée vers son partenaire de financement pour ce type de projet, le syndicat mixte « Eau du Bassin Caennais » (EBC), qui avait déjà contribué à hauteur de 8 000 € pour le projet de KARADIE. Grace à l’action renouvelée des élus de la municipalité de CUVERVILLE, toujours dans le cadre réglementaire de la loi dite « OUDIN-SANTINI », l’association a décroché une nouvelle subvention de 4 000 € en 2018, somme qu’il manquait pour boucler le projet dans une version moins coûteuse (environ 8 000 €).

Malgré ce financement, des difficultés sont apparues, liées au contexte administratif local et à la difficulté de trouver un accord sur la volumétrie et le coût final du projet. En effet, les fonds réunis ne permettaient pas un acheminement à l’entrée du village mais à 600 m de celui-ci, soit 1,2 kms aller/retour. Le diamètre de la canalisation, et donc le débit d’eau à l’arrivée, devait également être réduit pour abaisser les coûts en matériaux. Un long statu quo et une forme d’indécision se sont installés, entre partisans du projet initial et partisans d’un projet moins ambitieux mais qui constituerait une grande avancée sur le plan de l’autonomie du village. Cette situation a duré jusque fin 2019.

Alors que l’association était sur le point d’envisager de transférer son enveloppe, en lien avec EBC, vers d’autres projets, la situation s’est soudainement débloquée, à la faveur d’un déplacement sur place du Président de LIGUEY (à ses frais comme c’est l’usage au sein de l’association). Rencontrant tous les acteurs locaux, villageois, autorités, fournisseurs et entrepreneurs, un nouvel élan a été donné et en quelques mois, le projet s’est enfin réalisé.

        

Le 8 mai, nous recevions les premières images du chantier terminé et les vidéos montrant l’eau jaillissant du point de raccordement final, dédié à la communauté villageoise. Voir la joie sur les visages, entendre les chants de louange des femmes et les cris joyeux des enfants se laissant abondamment asperger a provoqué une immense émotion au sein de toute la communauté d’amis de LIGUEY ! Ainsi, ce qui nous parait si banal dans notre vie quotidienne reprend, là encore, tout son sens… L’échange se situe là, comme nous aimons à le répéter : apprendre, en retour de notre main tendue, la sagesse et l’humilité de ces populations qui connaissent l’émerveillement d’accéder à un bien simple mais si précieux et si indispensable que l’eau, symbole de la vie…

 

                                      

Gageons que cet accès soit durable et préservé comme il peut l’être pour d’autres populations qui ont un accès difficile à cette ressource qui demeure rare et fragile un peu partout dans le monde et particulièrement dans ces zones arides du Sénégal. Un conseil de sages du village, aidé par les autorités locales et des techniciens qui maitrisent de mieux en mieux le problème de l’eau, s’y sont engagés. Nous prendrons régulièrement des nouvelles du village pour savoir comment évolue l’utilisation de ce point d’eau et son impact sur la vie du village de BADIYA.

Nous remercions chaleureusement les élus de CUVERVILLE et le syndicat Eau du Bassin Caennais pour leur générosité, leurs conseils et leur patience ainsi que tous les adhérents et sympathisants de l’association qui ont participé aux orientations et soutenu le projet d’une manière ou d’une autre.