La partie privée de ce site est réservée aux membres de l'association.

Point Météo

 

Nous avons rencontré Seydou un soir au moment où ses vaches revenaient de la brousse. Il est fier d’avoir cette activité au village, car pour rien au monde il pourrait s’installer en ville. Peul dans l’âme, il veut s’occuper de ses bêtes. Il a fièrement raconté aussi la naissance de sa fille. Avec son activité d’élevage il a pu lui offrir un beau baptême.

Les points forts de ce projet sont la grande motivation, le savoir faire de Seydou et sa volonté de vivre au village auprès de sa famille. Il arrive même à faire des projets d’avenir dans le développement de son activité.

 

 

Mamadou avait fait son stock de haricots, la céréale la plus vendue sur place.

Il attend le moment le plus propice pour la revente de son stock.

Les moments les plus rentables sont la période de semence du Walo (la décrue du fleuve Sénégal).

Nous avons rencontré Samba à deux reprises. Son projet marche très bien. C’est quelqu’un de très rigoureux dans la gestion et passionné par l’aviculture. C’est quelqu’un de diplômé et on sent bien que ce financement lui a permis de s’épanouir dans cette activité. Il parvient également à subvenir aux besoins de sa famille et à offrir à son fils handicapé suite à un accident, les soins nécessaires et une prise en charge adaptée. Son projet est en phase de croissance car la demande est réelle. Il a prévu de faire des extensions de sa production de poulets (de 250 poulets à 1000 poulets).

 

Nous avons rencontré Seydou. Son projet marche bien et il apporte des améliorations à son élevage de poulets à savoir :

  • Réfection de la toiture du poulailler (utilisation de toit en paille et non plus en taules)
  • Isolation thermique des murs grâce à l’utilisation des briques en argile et non des briques en dur.
  • Amélioration dans le choix des poussins plus robustes pour résister aux conditions climatiques (chaleur, poussière).
  • En plus de son poulailler, il fait aussi du maraîchage de melons et de produits locaux.

Point fort, Seydou s’est investi dans l’agriculture locale en étant représentant des jeunes agriculteurs. Ce statut lui ouvre des formations pour améliorer les techniques de cultures locales. Il est moteur auprès d’autres jeunes qui souhaitent monter leur projet.